Chateau De Boutheon
Rue Mathieu De Bourbon
42160 Andrézieux Bouthéon
Tél: 04 77 55 78 00
Site : http://www.chateau-boutheon.com
Vous êtes ici : Accueil > Découvrir le domaine > Le Parc de la Ferme > Les Jardins de la Ferme

Les Jardins de la Ferme

Un havre de plaisance

Incomparable écrin de verdure ligérienne, le parc de la ferme recèle mille et une senteurs, couleurs et arômes qui invitent à la flânerie et la détente...

Coup de projecteur sur quelques-uns des jardins thématiques à découvrir au cours de votre promenade.

 


 

Le Jardin à la Française

Un document datant de 1641 livre une description sommaire des jardins du Château de Bouthéon au XVIIème siècle : parterres de buis taillés, allées de marronniers, de charmilles et d’ifs. Toutes les composantes du jardin à la française y sont réunies.

Jardins à la française et parc du Château de Bouthéon

D’importants travaux ont été nécessaires pour réinventer ces jardins à la française dont il ne subsistait rien à la fin du XXème siècle.

 


 

La Roseraie

Roses Bolchoï du Château de BoutheonLes premiers rosiers sont apparus il y a près de 35 millions d’années. Sous forme sauvage, ils sont présents dans tout l’hémisphère Nord, mais c’est sous leur forme cultivée qu’ils ont conquis les jardins du monde entier. "Mignonne allons voir si la rose", le poème de Ronsard, devient au printemps une réalité dans les jardins du château.

Ce sont les croisades qui introduisent en Europe les rosiers du Proche-Orient, dont la célèbre rose de Damas. Plus tard viennent les plants d’Inde, de Chine et du Japon. Aujourd’hui, l’hybridation multiplie à l’infini les espèces, dans leur forme, leur parfum et surtout leur couleur.

Attestée par quelques gravures anciennes, la présence de la rose au Château de Bouthéon ne pouvait être que pérennisée. C’est dans un endroit bien ensoleillée que la roseraie fut implantée.

Le parterre floral s’articule autour des six faces d’un bâtiment, spécialement conçu pour cet usage et le plaisir des visiteurs. Le terrain de chacune de ces faces est lui-même divisé en cinq lopins, présentant différentes variétés de roses.
Une haie basse de ifs délimite les diverses plantations, de telle sorte que, même durant la période dans floraison, l’aspect visuel demeure agréable. Dans un souci d’harmonie et de symétrie, cette dentelle en ifs est traitée de deux manières différentes, suivant des formes géométriques distinctes.

Le saviez vous ?
Dans le kiosque de la roseraie, vous pouvez vous asseoir pour admirer à l’ombre le paysage mais aussi pour visionner des petits documentaires sur les plantes et les animaux présentés dans le parc.



 

Les Plantes aromatiques et médicinales

Lavande au Château de BouthéonDès l’Antiquité, les plantes aromatiques sont cultivées autant pour agrémenter les mets que pour soigner les maux. Mais c’est en Europe, au Moyen-Âge, que les moines donnent toute leur valeur aux « simples » en multipliant l’utilisation gustative et curative des plantes.

Un espace leur est aujourd’hui réservé dans le parc du château, reconstituant au mieux « l’herbalurius » des monastères médiévaux. De multiples espèces de plantes aromatiques et médicinales sont ainsi cultivées, dans le respect des méthodes ancestrales.

Vue aérienne sur les plantes aromatiques et médécinales

 


 

Le Verger

Le Château de Bouthéon vu depuis les palmettes Verrier

Donner une place de choix au verger dans les jardins du Château de Bouthéon s’imposait en évidence tant l’arbre fruitier est associé, au cours des âges, à l’économie et à l’agrément des seigneurs du lieu.

Dès le Haut Moyen-Age, les arbres fruitiers figurent en nombre auprès des légumes et plantes aromatiques dans les enclos laïques et religieux.

A la Renaissance, symboles d’abondance et de richesse, ils participent tout autant à l’activité agricole qu’à l’aspect décoratif des propriétés. 

Au XVIIème siècle, les vergers sont implantés à l’extérieur des maisons et ne jouent plus qu’une fonction utilitaire. Seuls quelques arbustes exotiques, tels que les orangers et les citronniers, participent à la décoration des terrasses.

 

Le parc du Château de Bouthéon présente deux méthodes de cultures des arbres fruitiers : le verger "en plein champ" et le verger en "palmettes Verrier".

Le verger "en plein champ" aligne une trentaine d’arbres exclusivement dédiés à trois fruits : la prune, la pêche et la cerise.

Palmette verrier au château de Bouthéon

Le verger en "palmettes Verrier", du nom de l’horticulteur lyonnais, inventeur du procédé, est réservé aux poiriers et aux pommiers, arbres particulièrement appropriés à ce type de culture.

La particularité notable de ce type de verger réside dans le fait que les branches des arbustes sont dressés en forme d’éventails ou de candélabres. Les rameux fructifères sont alors mieux organisés pour être plus productifs.

 

 

 

Les arbres fruiters de notre verger de plein champ : Prunier Reine Claude Bavay, Prunier Stanley, Prunier Questsche d’Alsace ; Pêcher Genadix, Pêcher Sanguine Vineuse ; Cerisier Bigarreau Burlat, Cerisier Bigarreau Moreau, Cerisier Bigarreau Van, Cerisier Griotte Montmorency. 

Les arbres fruitiers de verger en palmettes Verrier : Poirier Williams, Poirier Louise Bonne d’Avranches, Poirier Beurré Hardy, Poirier Conférence, Poirier Doyenne du Comice ; Pommier Transparente de Croncels, Pommier Reine des Reinettes, Pommier Golden Delicious, Pommier Belle de Boskoo.

 


 

CHATEAU DE BOUTHÉON - Rue Mathieu de Bourbon 42160 Andrézieux Bouthéon - Loire en Auvergne-Rhône-Alpes - 04 77 55 78 00